La Voie de Tours en région Centre-Val de Loire

Entre Paris et Tours, la voie Turonensis traverse, en particulier, quatre départements de la Région Centre-Val de Loire : l’Eure-et-Loir (Chartres), le Loir-et-Cher (Vendôme ou Blois), le Loiret (Orléans) et l’Indre-et-Loire (Tours). Pour tout renseignement sur la voie de Tours en région Centre-Val de Loire, consultez  le portail internet créé et entretenu par les associations jacquaires de ces quatre départements.

 

Image_Voie de Tours

La Voie de Tours (via Turonensis) permet de rallier Roncevaux, à la frontière avec l’Espagne, en découvrant le Val de Loire, la Touraine, le Poitou, l’Angoumois, la Saintonge, le Bordelais, les Landes. Cette voie, que rejoignaient les jacquets venus du nord de la France et de l’Europe, était jadis très fréquentée. Des foules se rendaient alors à Tours pour s’incliner sur le tombeau de Saint-Martin, mort en 397. 

Chemin.pdf

La Voie de Tours part de Paris en s’appuyant sur le chemin de grande randonnée GR®655. Celui-ci débute symboliquement à Notre-Dame, emprunte une section très urbaine au départ. Il quitte Paris intra muros par la porte de Vanves, et atteint Massy-Verrière par une « coulée verte ». A Palaiseau, le GR®655 se sépare en deux branches, l’une partant vers Chartres (GR®655 Ouest), l’autre vers Orléans (GR®655 Est et GR®3). Ces deux itinéraires se rejoignent un peu avant Tours.

Elle est empruntée par de nombreux pèlerins venant du nord de la France et de l’Europe aussi bien à pied qu’à vélo. Ce chemin se distingue des autres chemins français par son terrain peu accidenté, aisément praticable à vélo (La Vélo-Route), par son patrimoine architectural et culturel remarquable (sites, églises, sanctuaires). Il faut compter 71 jours de marche pour atteindre Santiago. Cliquez sur la carte pour plus de détail.

Branche Ouest (Voie de Tours via Orléans)

Cette branche reprend en grande partie des itinéraires existants, sentiers de grande randonnée ou itinéraires locaux de randonnée, déjà balisés. C’est un parcours qui évite les grands axes, serpente et musarde, doublant quasiment la distance à effectuer par rapport à la distance à vol d’oiseau. A partir de St Rémy-les-Chevreuses, il emprunte un maximum de chemins, surtout forestiers (vallée de Chevreuse et forêt de Rambouillet) jusqu’à Epernon, avec une dernière étape un peu plus routière vers Chartres.

Branche Est (Voie de Tours via Chartres)

Cette branche emprunte également des chemins balisés par la Fédération Française de Randonnée (GR®, PR®, etc.), grands classiques des sentiers français de randonnée. C’est un itinéraire assez plat, tant pour les marcheurs que pour les VTT, qui ne présente pas de difficultés physiques ou techniques. Cet itinéraire longe les bords de la Loire, fleuve sauvage bordé des plus beaux châteaux royaux, d’Orléans à Blois, par Meung, Beaugency, Suèvres, Blois et Chaumont-sur-Loire. Petites routes et bons chemins plats un peu à l’écart du fleuve entre Amboise et Montlouis. Fin de parcours en bords de Loire en rive droite de Vouvray à Tours.

 

Les autres Associations jacquaires de la voie de Tours

En amont de la région Centre-Val de Loire, voir Compostelle 2000, association d’île de France d’aide au pèlerin : www.compostelle2000.org.

En aval de la région Centre-Val de Loire, voir successivement :

Les amis des Chemins de Compostelle en Vienne : www.compostelle-vienne.org.

Association Saintaise des Chemins de Saint Jacques de la Charente Maritime : www.compostelle17.fr.

Les Amis de Saint Jacques de Compostelle en Aquitaine : www.saint-jacques-aquitaine.com.

Société Landaise des Amis de Saint Jacques : www.compostelle-landes.org.

Les Amis du chemin de Saint Jacques de Compostelle  en Pyrénées Atlantiques : www.aucoeurduchemin.org.

Informations générales sur l’ensemble de la Voie de Tours, voir Agence de Coopération Inter-régionale et Réseau (ACIR) : www.chemins-compostelle.com.

 

Retour