Afin de mettre les pas du pèlerin d’aujourd’hui dans les pas de ceux d’hier, la Voie de Tours suit le plus possible les chemins dits historiques qui permettent d’éviter certaines longueurs ou passages dangereux. Ces chemins, appelés associatifs, ont donc été repris par les associations jacquaires départementales pour construire en région Centre-Val de Loire, la Voie de Tours.

La Voie de Tours débute en fait à Paris en empruntant le chemin de grande randonnée GR®655 qui s’appuie en partie sur ces chemins historiques. Elle se sépare à Palaiseau en deux branches, l’une partant vers Chartres (GR®655 Ouest), l’autre vers Orléans (GR®655 Est et GR®3). Ces deux itinéraires se rejoignent ensuite peu avant Tours. Cependant la vocation d’un GR® étant essentiellement axée sur la randonnée et le tourisme, leurs tracés s’éloignent assez souvent dans notre région, du tracé des chemins associatifs (plusieurs dizaines de kilomètres parfois).

Afin de rendre la lecture plus facile sur le terrain, le balisage reste celui du GR® sur les parties communes, le reste ayant un balisage propre aux associations locales. Il s’appuie et complète, le cas échéant, le balisage des sentiers de grande randonnée (GR®) identifiés en blanc et rouge par la Fédération Française de la Randonnée Pédestre (FFRandonnées).

Les marques du chemin pédestre

Loir-et-Cher :

Le chemin peut être commun ou non avec le GR®655. Lorsqu’il n’emprunte pas le GR®, l’itinéraire est balisé à l’aide d’un autocollant ou une flèche jaune. Voir ci-dessous les trois marquages correspondants :

 

 

 

 

Eure-et-Loir et Loiret :

 

Indre-et-Loire :

Le chemin emprunte toujours le GR®.

 

Les marques de la Vélo-Route

Ne pas confondre le balisage du chemin pédestre avec le balisage de la Vélo-Route.